CONNAÎTRE LES ACQUIS DES ÉLÈVES

L'année scolaire prochaine comportera de nombreux défis, c'est pourquoi j'aborde avec vous la pratique probante suivante: la connaissance des acquis des élèves (1,29). L'idée est de savoir où les élèves en sont, avant même de commencer à planifier, pour faire des choix pédagogiques adaptés.

J'ai fait un exemple de questionnaire, en français, afin que les enseignants puissent avoir un modèle pour vérifier si les notions préalables à ce qu'ils veulent enseigner sont acquis par les élèves. (version adaptée pour 6e année, 1er cycle secondaire, adaptation scolaire)

J'ai fait mon exemple dans GOOGLE FORM et dans Microsoft FORM. Bien qu'il y ait quelques variantes, le principe est le même d'un outil à l'autre.

Mon intention d'apprentissage, comme enseignante de français, est de voir les manipulations syntaxiques (apprentissage essentiel) en vue de comprendre l'organisation de la phrase, développer le métalangage et amener l'élève à faire de bons accords(compétence à écrire).

J'ai donc ciblé des apprentissages préalables liés à la grammaire de la phrase pour rendre possible l'enseignement des manipulations syntaxiques et mon activité questionnaire vise à vérifier les acquis des élèves. Cet outil diagnostique me permettra de faire un portrait de classe et d'ajuster la façon dont j'aborderai la matière.

Pour chacune des questions, j'offre la bonne réponse à l'élève ainsi qu'un commentaire en cas de bonne ou de mauvaise réponse. J'ai fait le choix de n'accorder aucun point à chaque question puisque l'objectif n'est pas de noter l'élève, mais bien d'identifier les points à revoir avant l'enseignement du contenu que j'ai prévu pour que l'apprentissage soit possible.

L'option commentaires de chacune des questions du FORM permet de donner des instructions à l'élève pour revoir les notions préalables qui ne sont pas acquises. Je pourrais proposer des sites ou vidéos explicatifs aux élèves via un hyperlien (possible seulement dans Google Form), expliquer pourquoi ce n'est pas une bonne réponse, donner une référence du cahier ou du manuel, ou encore lancer une invitation à une période de récupération en indiquant le lieu et l'heure. Dans le cas où l'élève a une bonne réponse, je peux aussi le questionner sur la façon dont il l'a trouvé pour le porter à réfléchir à ses processus et stratégies.

L'utilisation du questionnaire comme outil diagnostique devient donc un puissant élément dans la planification des apprentissages puisqu'il me permet, comme enseignante, de me questionner sur les apprentissages préalables et d'adapter mon enseignement!

Isabelle Audet,
Conseillère pédagogique à la CSSRS


_________________________________________________________________________________


Aucun commentaire:

Publier un commentaire