PLANIFIER UNE SÉQUENCE D'APPRENTISSAGE AVEC UN FORMULAIRE

Depuis le début de la crise, l’information arrive de partout, les ressources pédagogiques se multiplient et on essaie tous de s’organiser du mieux qu’on peut pour supporter nos élèves à distance. De mon côté, je me suis demandée comment je pourrais soutenir les enseignant.e.s à tirer profit de tout ça en proposant des séquences pédagogiques en cohérence avec ce qu’ils faisaient déjà.

La technopédagogie à notre service


C’est l’outil Google Form qui m’est venu spontanément, parce qu’en étant créatif, on peut aller bien au-delà du simple sondage. Google Form permet :

· La création de sections comme on planifie des tâches dans un cours ;
· La rétroaction instantanée à l’élève en sélectionnant le paramètre «questionnaire» ;
· La récupération de données statistiques sur les forces et défis des élèves ;
· L'intégration de photos, ou d’hyperliens provenant d’autres plateformes ;
· L’importation d’un fichier d’élève allant jusqu’à 10mo (document, feuille de calcul, PDF, présentation, dessin, audio, vidéo).

Notez que les enseignants et les élèves de la CSRS ont maintenant accès à un compte Google éducation avec l’adresse de la CSRS. Il suffit de vous connecter à Google avec vos coordonnées CSRS. Cliquez ici pour voir le tutoriel.

Ma démarche pédagogique


Je vous propose donc un exemple de séquence d’apprentissage en français. Je me suis questionnée sur le genre de contenu à proposer aux élèves... Qu’est-ce qui est essentiel? Une notion transférable, durable et préalable. Mon choix s’est donc arrêté sur une toute petite chose : se questionner pour repérer un verbe conjugué dans une phrase et faire le bon accord. (Soutenir un raisonnement orthographique)

Cliquez ici pour consulter l’exemple fait sur Google Forms.

** Lien réservé aux enseignants de la CSRS.Connectez-vous avec vos coordonnées CSRS.

Mon intention pédagogique par cette séquence de consolidation, où le contenu visé a déjà été travaillé avec les élèves, est de revoir la manipulation syntaxique de l’encadrement pour amener l’élève à mieux repérer le verbe conjugué dans la phrase et faire l’accord nécessaire.

La première partie est un exercice simple d’activation de connaissances, la deuxième partie réfère à une vidéo explicative sur Allô Prof!, la troisième partie est une zone d’exercices, la quatrième partie correspond à une tâche plus complexe pour l’élève et finalement, la cinquième partie, facultative, est une zone de questions de l’élève à l’enseignant. Pour chacune des sections, j’ai indiqué à l’élève le temps approximatif qu’il devrait consacrer à la tâche.

Évidemment, mon exemple en est un parmi mille et une possibilités. J’ajouterais aussi qu’il faut se soucier du droit d’auteur et inclure nos sources. Enfin, certaines manipulations plus techniques, comme faire une capture d’écran, peuvent présenter un défi pour certains. Cependant, j’y vois une occasion d’apprendre pour nous aussi, puisque ce qu’on aura créé maintenant pourra certainement être réutilisé dans un contexte de classe pour travailler en sous-groupe !

Isabelle Audet, conseillère pédagogique
Service des ressources éducatives, CSRS

_________________________________________________________________________________



Aucun commentaire:

Publier un commentaire